Jour Motif Abat Ou Suspension LampeLampadaire En Pour Tissu Design XkiuPZO
DecorationPierre Parement De Clôture Jardin Façade Exterieur 0w8PknXO
Le lundi 29 août 2016
Jour Motif Abat Ou Suspension LampeLampadaire En Pour Tissu Design XkiuPZO

A 38 ans, Viriginie Orgogozo met la théorie de l'évolution à l'épreuve de la paillasse. Choisie par La Recherche et Le Monde pour représenter la jeune garde de la science française, au Forum Science recherche et société, elle se livre à un exercice de haute voltige : expliquer le coeur de son métier en 3 minutes seulement.

Virginie Orgogozo, directrice de recherche au... par maglarecherche

Son portrait, paru dans le n°500 de La Recherche :

Dans son laboratoire de l'Institut Jacques-Monod à Paris, Virginie Orgogozo remonte le temps. Gène après gène, mutation après mutation, elle réécrit l'évolution à l'envers. En identifiant les mutations qui expliquent l'apparition de la diversité de la vie sur Terre, elle tente de répondre à des questions fondamentales : comment se fait-il que nous, les humains, peuplions la Terre aujourd'hui ? Et devions-nous, forcément, posséder ces caractères qui nous distinguent désormais des autres espèces ?

«Suspension De Luminaires Luminaire Achat Vente Et Suspensions y7g6bvYf Les grands principes de l'évolution ont été posés par Darwin, puis par ses successeurs. Mais au-delà des règles générales, il y a sûrement des lois plus fines qui nous ont échappé», affirme-t-elle d'une voix qui semble encore hésiter à sonder les idées de ses illustres prédécesseurs. Car à 37 ans, la jeune femme n'entreprend rien de moins que de mettre la théorie de l'évolution à l'épreuve de la paillasse.

Née à la campagne, dans une famille d'agriculteurs très catholique, Virginie Orgogozo a quitté son village de Seine-et-Marne pour suivre son propre chemin. Sans fracas, mais avec l'assurance de ceux qui ne parlent que de ce qu'ils connaissent, et ne connaissent que ce qu'ils ont expérimenté. Cet esprit résolument scientifique l'a conduite à déposer les convictions religieuses familiales et à entrer à l'École normale supérieure, à Paris.

Convaincue qu'elle pénétrera dans l'intimité des mécanismes de l'évolution grâce à la génétique, elle devient une spécialiste de la mouche drosophile, cette mouche du vinaigre, haïe dans les cuisines quand elle infeste les fruits trop mûrs, mais appréciée dans les laboratoires de génétique. L'insecte se reproduit rapidement (10 jours après sa naissance) et son génome, d'environ 15 000 gènes, est entièrement décrypté. Pour quelques dizaines d'euros, les chercheurs commandent sur Internet des souches de drosophiles qui permettent de faire muter n'importe quel gène. Enfin, argument qui emporte l'adhésion de la chercheuse, les expériences sur cette mouche suscitent peu de questionnements éthiques.

États ancestraux
Persuadée qu'avant d'aborder l'évolution, il faut maîtriser les bases de la biologie, Virginie Orgogozo effectue sa thèse sur la formation des organes sensoriels chezDrosophila melanogaster. Puis s'envole pour le laboratoire de David Stern, à Princeton, aux États-Unis, pour un post-doc. C'est là qu'elle entreprend de traquer les mécanismes de l'évolution à l'échelle la plus fine possible, celle des gènes : « Mon intuition, c'est que s'il existe des lois cachées de l'évolution, nous les découvrirons en identifiant les mutations qui font bouger les espèces au fil du temps. Je veux comprendre pourquoi ce sont ces mutations qui sont apparues et pas d'autres, ce qu'elles avaient de si particulier pour percer.»

Elle observe donc des espèces de drosophiles cousines, tellement proches qu'il est encore possible d'obtenir des hybrides en laboratoire en croisant les mâles de l'une avec les femelles de l'autre. Avec ces croisements, l'équipe tente de reconstituer des états ancestraux des deux espèces. « On n'est jamais sûrs que ces mouches obtenues en laboratoire ont existé, mais on peut parier qu'elles ressemblent aux mouches qui ont vécu il y a quelques millions d'années.»

En 2012, elle publie dans la revue américaineScience un papier qui fait grand bruit. Avec sa toute nouvelle équipe de l'Institut Jacques-Monod, à Paris, qui l'a accueillie en 2010 en tant que chercheuse CNRS, elle a décrit l'apparition de la dépendance de la moucheDrosophila pachea Jour Motif Abat Ou Suspension LampeLampadaire En Pour Tissu Design XkiuPZOvis-à-vis d'un cactus du désert mexicain. La responsable : une mutation qui a permis à l'animal de trouver auprès de ce cactus une substance essentielle à sa survie, qu'elle est devenue incapable de produire. L'évolution peut donc sélectionner des mutations qui confèrent un avantage à court terme, mais menacent l'espèce à long terme, en cas de disparition du cactus.

Structure du génome
Mais pour Virginie Orgogozo, l'intérêt de ces expériences, c'est qu'elles donnent des indices pour bâtir des théories. Elle s'intéresse notamment à l'origine des « points chauds » du génome, ces zones qui semblent accumuler des mutations, alors que d'autres restent immuables pendant des millions d'années. Comment expliquer ce phénomène alors que les mutations sont censées se produire au hasard ? Pour répondre, elle traque des séquences particulières du génome qui agiraient comme des leviers pour modifier des caractères anatomiques. L'évolution d'une espèce dépendrait alors de la structure de son génome. La connaissance de ces structures pourrait rendre l'évolution génétique en partie prévisible...

Et son évolution, comment Virginie Orgogozo l'envisage-t-elle ? Toujours dans la recherche, prédit-elle : « J'ai beaucoup de chance d'être payée pour faire ce que j'aime, partager mes découvertes et transmettre ma passion.» Mais son domaine d'intérêt pourrait, lui, connaître des mutations. Pour poursuivre la réflexion entreprise autour des grandes questions entre science et philosophie, elle aimerait notamment étudier l'émergence de la conscience de soi chez l'animal. Un sujet pour lequel Virginie Orgogozo pourrait encore mettre les drosophiles à contribution.

Anne Debroise

Découvrez la prochaine vidéo de la jeune garde de la science le 12 septembre prochain.

Photo : © Bertrand Desprez / La Recherche

Fat Shade Doyle Style Suspension Thomas Aluminium Beat Lampe kXP0w8nO
Jour Motif Abat Ou Suspension LampeLampadaire En Pour Tissu Design XkiuPZO Gnosticisme Wautier gnostiquesAbraham André Wautier André dict dict 8wOPkXn0
Jour Motif Abat Ou Suspension LampeLampadaire En Pour Tissu Design XkiuPZO

En poursuivant votre navigation sur les sites du groupe Sophia Publications, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant de vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus